Archive pour 'Mon Profil'

85% de participation…..

Bravo a cette mobilisation pour cette élection ,avec un recul tres net recul  du Fn et de l ‘ extreme gauche . A ce jour nous nous retrouvons avec un debat droite et gauche .

Deux projets, deux visions de la France pour cette nouvelle élection.

Refusons , la caricature, le mensonge, et la diabolisation car hélas la gauche va faire de cet entre deux tour de l ‘ Anti Sarko , de la caricature, mais ne debattrons pas, est ce cela le respect de la démocratie., ?

Posez  la question aux Socialistes…..

 

Bruno

 

Joyeuses Paques a Tous ……

Treve de Paques meritée , je vous souhaite a tous et toutes de Joyeuses Paques a vous et votre famille .t267391a.jpgt267391a.jpgt267391a.jpgt267391a.jpg

Bruno  

Alain Prost soutiens Nicolas…..

http://www.dailymotion.com/video/1N6qU5v5pPjwcbx9N

Commentaires d’ artistes aprés le disours de Sarko sur la culture ……

http://www.dailymotion.com/video/7o6XCB75dym66bwam

La Premiere Dame de France soutient Nicolas….

La Premiere Dame de France soutient Nicolas.... dans Mon actu bernadette

Bernadette Chirac s’est affichée aux côtés de Nicolas Sarkozy devant plus de 20.000 partisans  à Eurexpo, dans la banlieue lyonnaise. Arrivés tous deux au pied de la tribune, Nicolas Sarkozy a saisi la main de Bernadette Chirac pour la brandir au-dessus de leurs têtes. La femme du chef de l’Etat s’est assise au premier rang du public, aux côtés de plusieurs membres du gouvernement, Dominique Perben, Brice Ortefeux, Pascal Clément.
« Jamais je n’ai perdu votre confiance, toujours, nous nous sommes parlés et si aujourd’hui la famille est réunie, c’est parce que, Madame, au moment ou ça a été moins cinq, vous avez su être un trait d’union », a déclaré le candidat de l’UMP. A la fin de la réunion, Nicolas Sarkozy a fait monter Bernadette Chirac sur l’estrade où tous deux ont entonné la Marseillaise, en compagnie de plusieurs élus UMP.
« Si je suis là, c’est évidemment parce que je le soutiens », a expliqué la femme de Jacques Chirac après le meeting. « Je pense que Nicolas Sarkozy est le meilleur pour relever les défis de la France de demain, pour porter les espérances de la France de demain. Et donc je fais tout ce que je peux pour l’aider à gagner ».

Un soutient bienvenu  et de poids pour Nicolas .

Bruno

ENSEMBLE TOUT DEVIENS POSSIBLE …….

http://www.dailymotion.com/video/HsQrUxQiKbGHhbpCq

Tube ensemble tout deviens possible,oui on y crois……

http://www.dailymotion.com/video/HsQrUxQiKbGHhbpCq

5 priorités pour la Culture dans le programme de Sarko……

Nicolas Sarkozy a présenté à plusieurs centaines de professionnels de la culture, réunis dans une boîte de nuit du VIIIe arrondissement de Paris, les « cinq priorités » qu’il assignera à la politique culturelle s’il est élu à la présidence de la République.
Le candidat de l’UMP s’est engagé à défendre la « diversité culturelle », notamment en militant au sein de l’Union européenne pour que les activités culturelles se voient reconnaître un statut dérogatoire par rapport au droit de la concurrence.
« Je demanderai à nos partenaires que la spécificité des activités culturelles soit consacrée dans les traités, de sorte que les aides publiques à la culture ne puissent faire l’objet d’aucune contestation », a-t-il expliqué.
Il a fait allusion au passage au débat, objet de vives polémiques, qu’il a lancé sur l’identité nationale.
« A tous ceux qui défendent la diversité, j’aimerais rappeler qu’il est difficile d’invoquer la diversité si on ne croit pas à l’identité », a déclaré l’ex-ministre de l’Intérieur.
La deuxième priorité sera la « valorisation du patrimoine » et la troisième l’enseignement artistique, qui doit aussi être, a-t-il dit, l’affaire des artistes.
La quatrième priorité sera de « faire entrer la culture et l’art dans les quartiers » avec la création de lieux de rencontre avec les artistes et de création, avec l’implication de « toutes les institutions culturelles » et des collectivités locales et le soutien de l’Etat.
La cinquième priorité « sera de faire se rencontrer le monde de la culture et de l’art avec celui des technologies de l’information », a déclaré Nicolas Sarkozy, pour qui « le monde virtuel qui émerge avec la révolution numérique » ouvre « un nouveau champ de création et de diffusion des oeuvres ».
Il a souhaité que ces technologies « fassent émerger un nouveau modèle économique viable, qui respecte le droit des auteurs, des créateurs, des artistes. »
« Moi je me battrai pour le respect des droits d’auteur », a-t-il dit. « Si je suis président de la République il n’y aura pas de licence globale » pour le téléchargement des oeuvres sur internet. « Je n’accepterai pas l’idée du vol organisé sous prétexte du jeunisme et de la société de l’information parce qu’avec ça on tuera définitivement toute forme de création. »
INTERMITTENTS DU SPECTACLE
Nicolas Sarkozy a d’autre part promis de renforcer les missions et les moyens du Centre national du livre, d’encourager le marché de l’art par les commandes publiques, de rendre la France plus attractive pour les artistes étrangers.
Il s’est engagé à se « battre » à Bruxelles pour obtenir que la TVA à l’importation soit réduite pour les arts décoratifs, les meubles et les manuscrits, « ce qui est une nécessité si on veut concurrencer le Royaume Uni, où la TVA n’est que de 5% ».
Il a souhaité que les professionnels soient davantage associés à la distribution des aides au théâtre privé et au spectacle vivant et plaidé pour la mise en place d’un système « gagnant-gagnant » pour les intermittents du spectacle.
« Il est normal qu’ils bénéficient d’un régime d’indemnisation du chômage particulier », a-t-il déclaré. « Je suis favorable à une indemnisation généreuse qui permette à ceux qui décident de travailler pour la culture de vivre convenablement, quitte à leur demander en contrepartie de contribuer au développement de l’enseignement artistique et à la découverte pour les jeunes des métiers de la culture. »
Il a estimé qu’il fallait « laisser vivre » l’accord récemment signé et en faire le bilan « tranquillement dans quelques mois ».
Il a promis de « tout faire » pour le développement de l’emploi culturel, d’aider davantage « l’écriture des films » et de mener une politique « de soutien efficace » aux entreprises innovantes dans le domaine des nouvelles technologies.
« Dans cet esprit, je souhaite que les universités deviennent des zones franches fiscales pour les étudiants, les enseignants, les chercheurs, qui déposeraient des brevets et créeraient des entreprises », a souligné Nicolas Sarkozy.
Il a enfin plaidé pour une réforme des aides et du système de distribution de la presse écrite, ainsi que du système de financement de l’audiovisuel public.
« L’Etat doit jouer pleinement son rôle parce qu’il n’y a pas de pluralisme de l’information, et donc de démocratie véritable, sans des entreprises de presse rentables et économiquement viables », a déclaré Nicolas Sarkozy.
Bruno

Nicolas Sarkozy sors son livre « Ensemble » a J-19…..

Profitant de la présentation de son nouveau livre, «Ensemble»,Nicolas s’est expliqué sur l’absence de certaines de ses propositions dans son programme officiel, et en a formulé de nouvelles.

20070402.www000000462307371.jpg 20070402.www000000462307371.jpg

En présentant officiellement son programme présidentiel, Nicolas Sarkozy veut rassurer. Le document, en ligne depuis jeudi, ne mentionne en effet pas certaines propositions phare du candidat de l’UMP, comme le bouclier fiscal à 50% de l’ISF ou la baisse de 4 points en dix ans des prélèvements obligatoires.
Nicolas Sarkozy a donc souhaité «lever certains malentendus». Si son document «récapitule les grandes mesures [de son] projet présidentiel», en effet, «tout ne pouvait y être dit», assure-t-il. Et de confirmer «pleinement» son intention de réduire de quatre points en dix ans le taux de prélèvements obligatoires. Son programme, précise uniquement qu’il fera «tout pour» baisser les impôts.
Un ministère des Affaires financières
«Quant au bouclier fiscal» et à une série d’autres propositions formulées au cours de la campagne, «Je vous demande de considérer que ces mesures font résolument partie de mon projet présidentiel», explique Nicolas Sarkozy.
Il a par ailleurs formulé deux nouvelles propositions qui ne figurent pas dans son projet : créer un ministère «des Affaires financières», souverain sur la répartition des enveloppes budgétaires entre les ministères ; et inscrire dans la loi organique sur les lois de finances «l’interdiction pour l’Etat de s’endetter pour autre chose que des dépenses d’investissement». Une proposition qui rejoint celle de François Bayrou qui proposait d’inscrire dans la constitution l’interdiction de financer la dette par les dépenses courantes de l’Etat. 
Franchise pour les dépenses de santé
Autre nouveauté proposée par le candidat de l’UMP, l’instauration de plusieurs franchises pour «les premiers euros annuels sur les examens biologiques, les premiers euros annuels sur les médicaments, les premiers euros annuels sur les visites médicales et même sur l’hospitalisation». Nicolas Sarkozy n’a cependant pas expliqué à le montant de cette franchise.

 

Un conseil acheter ce livre pour les convaincus et non convaincus……..En vente dans tous les kiosques…. 

Bruno

Nicolas tel qu’ il est depuis toujours ……

http://www.dailymotion.com/video/7u5qSu08V054e9VYn

No comment …… 

12

Parti Socialiste de Narbonne |
Tiscrib', la parole libre |
Personnel BU Droit Lettres ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de soutien à la candid...
| je votes, tu votes, nous vo...
| Nouveau regard, nouvelle Ec...